Rejoignons la CGT des Ingénieurs Cadres et Techniciens !

ufict-titre

A mesure que la crise s’approfondit, les catégories Ingénieurs, Cadres et Techniciens se retrouvent de plus en plus au cœur du marasme. Notre qualification est de moins en moins bien payée, il n’est qu’à voir la misérable obole de 1,3% sur les minima des Ingénieurs et Cadres proposée par l’UIMM (Branche métallurgie du MEDEF) pour 2013. Alors que pour sortir de la crise et remotiver nos catégories, c’est une relance de l’économie par une augmentation des salaires qui s’impose !


De plus, le sens et la finalité de notre travail perdent de plus en plus de consistance.Management coercitif voire inhumain, objectifs inatteignables, choix industriels incompréhensibles, surcharge de travail, reporting tous azimuts, etc, sont les outils qu’imposent de plus en plus les entreprises pour « essorer » les cadres et techniciens et créer le plus de valeur possible pour l’actionnaire dans les délais les plus courts.


Pour contrer ces dérives, la CGT des Ingénieurs, Cadres et Techniciens propose aux salariés de s’organiser pour trouver des solutions alternatives et se rassembler pour être assez fort pour peser.

Seul on n’est rien, rassemblés on peut tout. Les salariés ont les savoirs et compétences qui les mettent en capacité de proposer des choix alternatifs. Ils sont la force vivante de nos entreprises

La CGT offre cet espace de liberté pour agir sur :

> la reconnaissance de nos qualifications et le niveau des salaires,

> l’organisation du travail, pour un management alternatif,

> les choix industriels, aujourd’hui trop en faveur des actionnaires,

> la défense nos retraites et notre protection sociale

Rejoignons la CGT des Ingénieurs Cadres et Techniciens !

Reconnaître nos qualifications, augmenter nos salaires

Année après année, nos salaires se tassent, nos qualifications sont moins bien reconnues. Or la condition
du progrès social est l’existence d’une échelle salariale permettant l’émancipation de chacun et une juste distribution des richesses.

Depuis des années, les minima Ingénieurs & Cadres comme ceux des Techniciens augmentent moins vite que le SMIC et que le plafond de la sécurité sociale. Ce tassement de la hiérarchie salariale nous démotive et rend nos métiers peu attractifs.

De plus, tous les économistes l’affirment : la sortie de crise passe par la revalorisation conséquente de tous les salaires, y compris ceux des ingénieurs, cadres et techniciens ! Les logiques d’austérité par la baisse des coûts sont partout décriées.

C’est vers l’investissement et la relance qu’il faut tendre. De plus, nous sommes la matière grise de l’entreprise permettant de concevoir les produits futurs, de les produire et de les vendre.

La qualité et l’innovation sont les ferments d’un retour à la croissance et d’une ré-industrialisation de notre pays.
Mais cela se paie ! Exigeons la reconnaissance de nos qualifications par la revalorisation de nos salaires.

Pour une organisation du travail et un management efficaces Dévoyant notre aspiration à l’autonomie, le management actuel a favorisé notre isolement et des formes de mises en concurrence. La course sans fin à la performance financière a des conséquences sur l’efficacité de l’organisation et la qualité de notre travail, et par le fait sur notre santé physique et mentale.

En effet, la pression générée par les rythmes, les objectifs à tenir, les réorganisations permanentes, l’absence de marge d’expression et de libre arbitre, les mises au placard, constituent des facteurs de souffrance vécue autant pour les managers que pour les managés.

De plus l’éloignement des centres de décision, les directions insaisissables, le fait de nier les conflits ou de laisser perdurer les incompréhensions, participent au phénomène. Arrêter la généralisation de ce phénomène et de ses conséquences néfastes sur la santé voire parfois tragiques, nous pose la question de nous organiser collectivement.

La CGT et son Union Fédérale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens est le syndicat de référence sur ce sujet. Nous proposons de créer des collectifs avec les salariés permettant d’élaborer une autre organisation du travail plus efficace et plus humaine.

Ingénieurs, Cadres et Techniciens : l’Industrie c’est notre affaire !
Chacun reconnaît aujourd’hui le besoin de renforcer l’industrie, mais les actionnaires et financiers continuent de plus belle à en liquider des pans entiers au gré de leurs exigences folles de profitabilité à court terme.


Partout, de par la place et le rôle que nous occupons dans l’entreprise, nous sommes en contradiction frontale entre nos aspirations, notre besoin de créativité et les orientations prises par nos directions, soumises aux dictats des actionnaires.

C’est pourtant nous, salariés très qualifiés qui sommes à l’origine, des nouvelles idées, des technologies et de leur mise en œuvre. Ne laissons pas dilapider cette richesse !


Ce modèle économique qui nous déconsidère et fait de nous un coût à réduire sans cesse ne porte aucune ambition industrielle et humaine. L’UFICT-CGT propose d’en discuter ensemble, de multiplier dans les entreprises des espaces de dialogue pour permettre à tous les salariés de nos catégories de nous exprimer librement, émettre des propositions alternatives que la CGT s’engage à défendre avec les salariés auprès de nos directions.