DIESEL – ESSENCE : NON À LA CASSE DE L’INDUSTRIE AUTOMOBILE

voiture-casse

Au delà du scandale actuel concernant Volkswagen et sa tricherie organisée à grande échelle, c’est d’une véritable guerre économique dont il s’agit entre les états unis et l’Europe.

Alors que se négocie depuis plusieurs mois le traité transatlantique, on voit une fois de plus que les états unis nous livre une guerre à mort pour défendre ses intérêts économiques.

Ils ont l’arme atomique , nous avons des pistolets à eau. Les allemands croyaient s’en sortir par la triche, erreur.

Le diesel fait parti de la solution.

Et sur le champs de bataille, c’est les salaries qui tombent par milliers au chômage.

La guerre économique USA//reste du monde // Europe

Rien d’étonnant à voir surgir le scandale en provenance des États Unis, en effet pour défendre leur industrie, les USA utilisent tout leur arsenal tant judiciaire (voir BNP-PARIBAS, CRÉDIT AGRICOLE que technologique, système d’écoute généralisé) afin de conserver leur suprématie.

L’Europe s’étant «couchée» depuis longtemps, les allemands ont cru s’en sortir par la triche. Grave erreur de leur part !

Alors que se négocie en catimini le futur accord de libre échange (TAFTA) il serait bon que les négociateurs ouvrent les yeux, les accords dit «gagnant-gagnant» sont une véritable fumisterie.

Réagissons et vite.

Les allemands donneurs de leçon … mais aussi tricheurs

Le modèle allemand vanté à longueur d’éditorial dans tous les médias vient d’en prendre un sérieux coup.

Nos traditionnels donneurs de leçons ont choisi la triche pour remporter des marchés.

Quel bel exemple.

Le transport , dont le diesel et les progrès accomplis

Il faut tout d’abord rappeler une évidence , il n’existe pas de transport «propre»

Il ne faudrait pas vouloir tout rejeter sous prétexte qu’il y a eu triche et que le système de contrôle et les règles doivent être revu de fond en comble .

Les progrès accomplis ses dernières années en matière de réduction des émissions sont considérable et cela quel que soit essence ou diesel.

Avec euro 6 , le diesel est plus propre que l’essence !!!

Dans l’avenir, il s’agira d’utiliser toutes les énergies possible , en fonction de ses besoins et non de la mode. L’électrique pour les petits trajets, l’essence pour les petits modèles et le diesel pour le reste.

Il serait temps de retrouver un peu de bon sens. Et ou delà de cela , améliorer le transport collectif , train, tram-métro .

Les règles en matière de pollution.

En quelques années les règles , en Europe sont devenues de plus en plus (trop) exigeantes (euro1-2….euro 6).

Et manifestement, les constructeurs ne sont pas capable de les respecter en proposant un tarif de vente «acceptable» pour les consommateurs que nous sommes. Il y a donc là , un sujet à traiter dans les jours et les semaines à venir .

Le gouvernement doit prendre la main, il en va de l’avenir de la première industrie du pays. Si l’on se recentre au cœur du débat, à savoir la pollution dû au transport, il faut bien se rappeler qu’il n’y a pas de transport sans pollution à l’exception du vélo ou de la marche à pied.

Le diesel fait parti de la solution concernant la mobilité au même titre que l’essence et l’électrique.

Les progrès accomplies ces dernières années ont considérablement réduit la pollution générée. Les gesticulations médiatiques des uns et des autres ne sont là que pour masquer le vide de leur pensée.

Et surtout n’oublions jamais qu’au milieu se trouve des femmes et des hommes qui dépendent de cette activité, un peu de retenue.

Rappel :

Face a l’ampleur de ce scandale, dès le 24 Septembre le Syndicat CGT de RBFR à demandé a la Direction de RBFR la convocation rapide d’un Comité Central d’Entreprise avec comme ordre du jour :

  • Scandale Volkswagen : conséquences et impacts sur le groupe Bosch et RBFR

Devant le manque d’élément actuellement en sa possession la Direction préfère aborder ce point lors du CCE du 22 Octobre à Drancy