Air France : Motion de la commission exécutive de l’Union Départementale de l’ AVEYRON

violenceLa Commission exécutive de l’Union Départementale des syndicats CGT de l’Aveyron, réunit ce jour, tient à réaffirmer son soutien indéfectible aux salariés d’Air France.

La lutte des salariés d’Air France contre les licenciements est un exemple pour tous les salariés.

La Cgt dénonce et refuse la criminalisation de l’action syndicale. La violence sociale patronale détruit l’emploi, l’industrie et jette chaque jour dans la précarité et la misère des centaines de femmes et d’hommes. Elle met en danger la santé et l’intégrité physique et mentale des salariés et de leur famille.

Pour la Cgt, la responsabilité de la direction et de l’état est clairement engagée. En tant qu’actionnaire d’Air France, le gouvernement doit organiser dans les plus brefs délais une réunion tripartite : syndicats, direction, état. Elle doit permettre de trouver une solution d’avenir pour ce fleuron industriel aéronautique français, pour y pérenniser l’emploi, les missions de la compagnie et garantir la sécurité des passagers.

La Cgt exige la levée immédiate de toutes les sanctions et que les salariés injustement mis en cause soient rétablis dans tous leurs droits.

L’Union Départementale des syndicats CGT de l’Aveyron participera et impulsera toutes initiatives permettant la levée immédiate des sanctions, l’annulation des licenciements et l’abandon de toutes poursuites judiciaires.

A Rodez le 9 novembre 2015