RETRAITES : 10 mars 2016 Pour le pouvoir d’achat

Retraite

Les organisations syndicales de retraités CGT, FSU, Solidaire et l’association LSR de l’Aveyron s’associent à l’appel national des 9 organisations qui ont décidé de poursuivre leurs mobilisations commencées ensemble le 3 juin 2014 à Paris.


Elles ont pris acte des reculs sociaux sur les retraites qui risquent de s’accroître selon quelques rapports (OCDE sur l’âge de départ, Cour des Comptes sur la réversion, COR sur la situation des retraité-e-s en France, départ à 63 ans pour les complémentaires… )   

Le constat 

  • Pouvoir d’achat en baisse, en cause : le retard entre la revalorisation de l’ensemble du système des pensions et retraites par rapport au salaire moyen, de l’augmentation de la fiscalité spécifique aux retraitées, du poids grandissant des dépenses contraintes des personnes âgées, notamment en matière de santé.

  • Gel des pensions depuis avril 2013, ce n’est pas la revalorisation de 0,1% fin octobre 2015 qui change la donne au lieu des 0.5 inscrits dans la loi adoptée en 2014.

  • Fin d’indexation des pensions sur le salaire moyen, les pensions sont calculées sur l’inflation, elles évoluent plus lentement que les salaires.

  • Blocage des retraites complémentaires avec le soutien de 3 syndicats pour une durée de 3 ans.

  • Augmentation de la fiscalité : contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) taxe de 0.3% applicable aux seuls retraités imposables, suppression de la ½ part fiscale aux veuves et veufs ayant eu des enfants, les 10% de majoration de pension pour avoir élevé au moins 3 enfants ont rendu des personnes retraitées imposables à l’impôt sur le revenu, avec de nombreuses conséquences négatives.

     

Nous revendiquons

  • L’amélioration du pouvoir d’achat des retraites par un rattrapage immédiat de 300€ par mois.

  • L’indexation des pensions sur l’évolution des salaires.

  • Aucune pension inférieure au SMIC pour une carrière complète.

  • Le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l’année.

  • De ne pas toucher aux pensions de réversion.

Santé, Exigeons

  • Le développement des hôpitaux publics et des centres de santé à partir des besoins de la population.

  • Une restauration de l’assurance maladie.

  • La suppression des dépassements d’honoraires.

  • L’affectation réelle de la CASA à la perte d’autonomie et sa suppression à terme par une prise en charge de cette compensation par la Sécurité sociale

Les ressources existent

Exonérations de cotisations sociales = 20 milliards d’euros en 2014. Fraude fiscale entre 60 et 80 milliards à l’année. Inégalité des salaires femmes et hommes 5 milliards de ressources supplémentaires au régime des retraites dés 2015, ce qui permettrait aux femmes d’avoir de meilleures pensions !

AGIR POUR NE PAS SUBIR

Manifestation le jeudi 10 mars à 10 h 30

Place d’Armes à Rodez